Le fer à repasser

image1.jpg

En fait, on devrait dire LES fers à repasser. Ils allaient toujours par deux. Pendant que la maman utilisait l’un, l’autre se réchauffait sur la plaque du fourneau. Je les ai toujours vus fonctionner ainsi, en équipe, aussi bien chez mes parents que chez mes grands-parents. Et à part de travail égale ! Pour les attraper sur le fourneau, et ensuite pour les manier, la maman utilisait un chiffon pour isoler la main du métal car ils étaient évidemment brûlants. De nos jours, ce bout de chiffon serait une « manique » mais je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu ce mot à l’époque. 

Pour juger de la chaleur de son fer, la maman le retournait et envoyait quelques postillons sur la semelle bien lisse. Selon qu’ils se vaporisaient instantanément en grésillant, qu’ils roulaient un moment comme des billes avant de disparaître ou qu’ils s’attardaient mollement, elle savait quelle sorte de linge elle pouvait repasser. C’était son thermostat. Enfant, il arrivait qu’on touche la poignée du fer. Désir de faire comme la maman ? On le touchait une fois, pas deux ! Aïe ! On s’en souvenait suffisamment longtemps pour ne pas recommencer ! 

image21.jpg

Plus tard, progrès oblige, le fer à repasser électrique est arrivé. Plus besoin l’été d’allumer le fourneau ou d’allumer les plaques du réchaud à gaz pour repasser. Plus pratique aussi, plus souple d’usage, température toujours égale et sans trop de surprises. La maman y trouvait son compte. Les tissus aussi qui ne prenaient plus de coups de chauds intempestifs !

image3.jpg 

 


Autres articles

Un commentaire

  1. gracz dit :

    Pourriez-vous dater vos explications sur le fer à repasser. Ce serait super pour le travailler avec mes élèves!
    sophie

Répondre

www.ultrachouétos brett et ... |
chroniques de mes contes ... |
Les bestioles |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | GROUPE INDUSTRIE 1
| Best of foot
| USlife